Le mystère de Noël (Carol et Mary Higgings Clark)

Résumé :

160 millions de dollars ! Un cadeau de Noël inespéré pour les employés du supermarché de Branscombe qui ont décroché le billet gagnant. De quoi bouleverser la vie de la petite ville et exciter la convoitise d'escrocs prêts à tout pour détrousser les gens trop crédules... 
 Heureusement, en vacances dans ce coin pittoresque du New Hampshire, Alvirah Meehan et le détective Regan Reilly, les héroïnes préférées de Mary et Carol Higgins Clark, vont prendre l'affaire en main.

 

Mon avis :

Dans ce premier roman co-écrit par les Clark mère et fille que je lis, on
 oscille entre suspense et feel-good avec un parfum de Noël. 
Tout commence avec un cadeau miraculeux qui tombe du ciel pour un groupe d’employés de supermarché qui viennent de se voir supprimer leur prime de Noël : grâce à un gain de loterie, les voilà millionnaires ! Seulement, tout ne peut pas être si simple… 
Deux arnaqueurs peu scrupuleux, qui ont déjà escroqué l’un des employés, vont eux aussi se retrouver en possession d’un billet gagnant… S’en suivront des péripéties qui flirtent avec le polar, entre disparitions, menaces et mystère. L’appât du gain conduira-t-il certains jusqu’au meurtre ? 
En parallèle, une histoire d’amour (un brin fleur bleue mais tout de même compliquée comme il se doit) se mêle à l’aventure. Les personnages se croisent, se reconnaissent, voient ressurgir de vieilles énigmes… On ira même jusqu’à élucider un meurtre commis des années auparavant grâce à un simple bijou. 
Une lecture agréable, sans prise de tête, jamais sombre mais parfois franchement amusante. On sent dès le départ que tout se finira bien, certains « méchants » ne sont pas dépourvus de remords et les personnages positifs regorgent de bons sentiments. Pour une lecture de Noël, légère et positive, il ne faut pas bouder son plaisir, d’autant que le rythme est bien mené et que les pages se tournent toutes seules. 
Mention spéciale aux personnages secondaires de « La Mouffette », mégère calculatrice à souhait, et de l’ex-mari Harvey, tellement rancunier et avide de passer pour une victime qu’il en devient comique, ainsi qu’au petit salon de thé tenu par la chaleureuse Betty qui va se révéler un peu plus complexe qu’une simple pension de famille.
Si vous pensez avoir tout deviné dès les premières pages, attention, vous pourriez bien vous faire surprendre par ce roman qui mélange les genres avec succès !

Écrire commentaire

Commentaires: 0