Les sept morts d'Evelyne Hardcastle (Stuart Turton)

Résumé :

Ce soir à 11 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée.
Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ?
Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l'identité de l'assassin et empêcher le meurtre.
Tant qu'il n'est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée.
Celle de la mort d'Evelyn Hardcastle.

 

Mon avis :

Un vrai coup de cœur pour ce polar original, prenant, foisonnant... L'idée de départ m'a rappelé le jeu du Cluedo, mais un Cluedo géant, avec des allers-retours dans le temps.

Je ne me suis pas ennuyée un instant malgré la taille conséquente du roman, et pour cause : la tension ne faiblit pas ; chaque page offre de nouvelles révélations, de nouvelles pistes (parfois fausses), des rebondissements.

L'histoire se complexifie vers la fin, j'avoue avoir été un peu perdue à la première lecture. Mais j'ai eu envie de faire aussitôt une deuxième lecture, c'est dire si j'ai aimé ce livre ! Une fois qu'on a compris le principe du scenario et qu'on s'est familiarisé avec les personnages, il est intéressant de pouvoir accorder davantage d'attention aux détails, de tisser des fils entre les scènes, de retrouver des indices.

La tonalité générale est très agréable, avec un sympathique mélange de polar et de fantastique. Les passages plus sombres ne tombent jamais dans le gore ou le noir pour le noir, dans l'ensemble, on reste dans le registre du suspense.

Le fait qu'Aiden Bishop, le protagoniste principal que l'on suit du début à la fin, habite à chaque réveil un corps différent (mais toujours le corps d'un des invités) donne l'occasion d'effectuer une intéressante étude de caractères. En effet, notre héros se retrouve sous l'influence non seulement du physique mais aussi de la personnalité de l'individu qu'il "habite". On découvre ainsi une galerie de personnages franchement antipathiques, pleutres, déterminés... Toujours avec des nuances cependant, comme si, comme dans le monde réel, personne n'était complètement négatif ni positif. Aiden Bishop retrouve ainsi des traits de son propre caractère dans certains de ses "hôtes" avec lesquels il sympathise en quelque sorte, tandis que d'autres le terrifient ou le dégoûtent... Et pourtant, il devra faire avec pour découvrir qui a tué Evelyne Hardcastle, sous peine d'être enfermé à nouveau dans cette boucle temporelle où tout recommence encore et encore !

Mais au fait, qui l'a conduit dans le manoir des Hardcastle ? Et dans quel but ?

Une enquête à suspense à plusieurs niveaux donc. Passionnant !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0