L'affaire est close (Patricia Wentworth)

Résumé :

L'affaire Everton était close : Geoffrey Grey avait déjà passé un an en prison pour le meurtre de son oncle. Tout était contre lui. Pourtant, Marion, sa femme, savait qu'il était innocent. Il en allait de même pour la jeune cousine de Marion, Hilary, après avoir rencontré par hasard un des témoins, se mit dans la tête de prouver l'innocence de Geoff. Folle jeunesse! Si elle avait su à quoi elle s'exposait... Heureusement, son ex-fiancé, Henry, n'était pas aussi indifférent à son égard qu'il le prétendait. Il commença donc par contacter Miss Silver...

 

Mon avis :

Disons-le d’entrée, je trouve les romans de la série « Miss Silver » très inégaux. Certains m’ont paru franchement fades à la lecture, ne me procurant que la sensation d’un passe-temps pour une après-midi pluvieuse, tandis que d’autres m’ont prise dans les filets de leur intrigue. « L’affaire est close » appartient à la seconde catégorie. Il contient beaucoup de suspense et de rebondissements, même si l’on pressent au moins une partie de la solution bien avant la fin. La tension est là, car il faut encore le prouver d’une part, et d’autre part, pour l’héroïne de cet opus, la courageuse et têtue Hilary, il s’agit de rester en vie alors qu’elle en a deviné manifestement trop.

Scènes de poursuites nocturnes, d’entrevues avec un témoin terrorisé, de tentatives de meurtres : l’ambiance est là. Ce n’est pas du Hitchcock, mais c’est prenant. Miss Silver et ses capacités de déduction passe quasiment à l’arrière-plan pour le coup !

Mention spéciale au couple Mercer, des employés de maison « témoins » du crime qui a valu au jeune Geoffrey Grey de croupir en prison, au grand désespoir de son épouse Marion et de la cousine de celle-ci, Hilary, qui va mener son enquête. Entre un monsieur Mercer à l’abord doucereux mais au double visage, et une madame Mercer terrifiée au point d’en être presque folle (d’ailleurs a-t-elle toute sa tête ? Le doute subsiste et je n’en dirai pas plus), le lecteur a de quoi se régaler.

Seuls les passages relatifs à la relation tumultueuse entre Hilary et Henry, son (ex ?) fiancé m’ont un peu lassée à la longue, l’issue étant trop prévisible.

Une intrigue que je recommande, pour les amoureux de Patricia Wentworth et pour celles et ceux qui voudraient découvrir la série des Miss Silver.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0