Tall Cameron (Clifton Adams)

 J’ai adoré le livre qui précède celui-ci (intitulé « Le desperado »), découvert par hasard, alors c’est tout naturellement que je me suis procuré la suite des aventures de Tall Cameron avec ce nouvel opus au nom du héros.

 

 Mon avis :

 

J’ai retrouvé avec plaisir le style et l’ambiance qui m’avaient séduite dans l’épisode précédent. Le jeune Tall Cameron est désormais livré à lui-même, recherché, sans ressources ni soutiens. Son arrivée dans une ville tenue par un sheriff corrompu associé à un truand va occasionner de nombreuses péripéties.

Un nouveau personnage féminin, Marta, fait son apparition. Mystérieuse, séductrice, dangereuse, manipulatrice, peut-être même un peu dérangée, elle tourne autour de Tall tout en défendant en priorité ses propres intérêts (si ça vous rappelle un personnage féminin de ma saga « Tuer n’est pas vivre », promis, je n’y suis pour rien, ce roman-là date des années 50 et je viens seulement de le découvrir !).

De son côté, Tall n’a toujours pas complètement accepté ce qu’il est devenu, la rupture avec son passé et ceux qu’il chérissait. L’appât du gain et le dégoût pour certains de ses actes s’opposent en lui, lui laissant une part d’humanité qui le rend attachant.

Règlements de compte, associations, trahisons, guets-apens sont au programme de cette suite que j’ai trouvée à la hauteur du précédent roman. Je dirais même plus : dommage que la saga ne se soit pas poursuivie avec quelques tomes supplémentaires, mais… Je n’en dis pas davantage !

Écrire commentaire

Commentaires: 0